Les essences végétales

 

Quelques plantes rencontrées au collège et en Provence 
Chêne Kermès
Quercus coccifera L. (Fagacées )

Il tire son nom d'une cochenille du genre Kermes ( K. ilicis = Coccus ilicis )dont la femelle se fixe sur les rameaux comme une verrue violacée et servait autrefois à fabriquer une teinture écarlate . On devrait donc dire chêne à Kermès . Ce n'est qu'un arbrisseau très rameux et buissonnant atteignant rarement 2 m de haut . Il forme sur les calcaires des nappes denses , difficilement pénétrables . Il est délaissé par les troupeaux . Il est persistant longtemps à l'état sec. De nombreux drageons lui permettent de repousser vigoureusement après un incendie. Il est plus frileux que le chêne - vert, il reste sur le pourtour méditerranéen. Feuilles persistantes, petites, à pétioles courts, luisantes, ovales à bords ondulés et garnies d'épines fines. Fruits : Glands à court pédoncule, inclus pour plus de la moitié dans une cupule à écailles nombreuses.

 

 

Salsepareille :
 Smilax aspera L.( Liliacées )

Plante à port de liane, épineuse, mais non volubile, s'accrochant aux autres végétaux par de nombreuses vrilles et par ses épines . . Caractéristique de la forêt de chêne - vert et de ses formes de dégradations. Feuilles persistantes , alternes, lancéolées et en cœur à la base, bordées de petites dents piquantes. Fruits : petites baies rouges foncées , non comestibles.

 

Centranthe  rouge  :
Centranthus ruber (Valérianacées )

Appelée encore Lilas d'Espagne , c'est une plante herbacée de 30 cm à 1,50 m de hauteur. Elle croît en abondance sur les vieux murs et les rocailles . Ses petites fleurs rouges sont disposées en grappes à l'extrémité d'une tige de 40 à 50 cm de hauteur . Floraison de mars à juin .


Pistachier   ou    Lentisque   :
Pistacia lentiscus  L.(Anarcardiacées )

Peut atteindre les dimensions d'un arbuste   mais la plupart du temps il est dispersé , au milieu des autres buissons, mesure 1,5  à 2 m  ( arbrisseau ) .
Très strictement méditerranéenne . Il produit une résine à odeur forte donnant le "mastic de Chio" , récolté en Orient .
La pistache utilisée en confiserie est le fruit du Pistacia vera L. introduit de Syrie.

Fleurs : vertes en épis denses et courts à l'aisselle des feuilles ; Fruits drupes peu charnues, globuleuses, grosseur d'un pois, d'abord rouges .  puis noires à maturité.

 La mousse



 En botanique, la mousse est un végétal qui n'a pas de racines. Elle se répand sur l'écorce des arbres ou sur les grosses pierresà l'ombre mais toujours en milieu humide. Les forêts favorisent son développement.

Les mousses sont ce que l'on appelle des végétaux pionniers : elles sont capables de pousser sur la roche, dans des endroits où il n'y a pas, ou presque pas de sol. Avec le temps, les mousses se développent, et forment un sol, où les autres plantes vont pouvoir pousser. On peut donc dire qu'elles "préparent le terrain" pour les autres végétaux qui viendront après.

Ensuite, les mousses retiennent l'eau et l'humidité, et constituent un environnement pour de nombreux êtres vivants, notamment de minuscules animaux comme les collemboles, les acariens, les nématodes ou les tardigrades.

Les mousses jouent un rôle important dans de nombreux milieux : elles continuent de pousser dans des environnements trop rigoureux pour les autres plantes, où elles constituent, avec les lichens la végétation principale de plusieurs milieux, comme la toundra, l'étage alpin, ou encore les tourbières 

 
Euphorbe
Euphorbia characias( Euphorbiacéees )

Genre très vaste. Plantes monoïques, et ce qu'on prend habituellement pour des fleurs groupées en ombelles sont en fait de petites inflorescences, réunissant dans un involucre en cloche à 4 - 5 lobes alternant avec des glandes en croissant ou demi- cercle, une fleur femelle réduite à un ovaire pédicellé et à des fleurs mâles réduites à une étamine et groupées en 4 ou 5 faisceaux. Les Euphorbes contiennent un suc laiteux âcre et vésicant qui les fait délaisser par les herbivores, d'où leur persistance et leur abondance dans certains faciès dégradés par les pâturages. Les graines sont toxiques.

 

 

Ciste cotonneux
 Cistus albidus L.
En fait cela traduit la teinte blanchâtre des feuilles . Buisson assez élancé et dense, à aspect cotonneux et et teinte blanc grisâtre très typiques. Grandes fleurs roses très élégantes. Présent dans tous les faciès de dégradation de la forêt de chêne vert, avec une préférence pour le calcaire et surtout le calcaire compact ( donc la garrigue à chêne kermès )  Très méditerranéen, craint le froid .  Peu odorant.

Chèvre-feuilles à feuilles persistantes.
 Lonicera implexa L. ( Caprifoliacées )

Nettement méditerranéen, il est caractéristique de l'association du chêne - vert, constant dans la garrigue et dans le maquis. Les feuilles sont opposées, entières et ovales ,très largement soudées deux par deux par leur base que traverse la tige. Fleurs jaunâtres de Mai  Juillet, rougeâtres en dehors, légèrement odorantes, groupées en capitules à l'extrémité des rameaux. Fruits : Petites baies, orangées, rouges, non comestibles, émétiques et diurétiques. ( émétique : Qui fait vomir)

 

Asperge sauvage,Asparagus acutifolius L (Liliacées)

Plante à souche rhyzomateuse, formant des buissons peu denses, à tiges ligneuses, longues et souples retombantes ou s'accrochant aux végétaux voisins mais non volubiles, sans feuilles à proprement parler, mais à cladodes piquants. Caractéristique de l'association à Chêne vert et se retrouve dans tout les faciès de dégradation  . Fleurs : Eté, petites, jaunes, verdâtres. Fruits : Baies noires non comestibles.

 

petit Houx
Ruscus aculeatus L. ( Liliacées ) Fragon

80 cm au plus , très reconnaissable à ses tiges serrées toujours vertes, dressées en touffes, issues d'une touche rhyzomateuse et radicante à ses rameaux de derniers ordres en cladodes , c'est - à - dire aplatis en forme de feuilles et vert foncé, sur lesquels apparaissent des fleurs , puis des fruits  ( boules rouges ) .Tiges, rameaux et cladodes assurent l'assimilation chlorophyllienne . Résiste mal à la dégradation, et ne se retrouve en garrigue que dans des fourrés restés suffisamment denses .

 

 
La lavande
ou Lavandula

Les lavandes sont des arbrisseaux dicotylédones de la famille des Lamiacées (ou labiées) et du genre Lavandula, à fleurs le plus souvent mauves ou violettes disposées en épis, dont la plupart des espèces, très odorantes, Il existe plusieurs types de lavande présentes dans les régions bénéficiant d'un climat sec, ensoleillé et de type méditerranéen ainsi que de sols calcaires secs de préférence rocailleux et bien drainés. Elle peut pousser jusqu'à 1800 mètres d'altitude et se trouve à l'état sauvage ou est cultivée traditionnellement. Trois espèces poussent à l'état sauvage en France : Lavandula stoechas, Lavandula latifolia (ou aspic), Lavandula angustifolia (ou lavande vraie ou officinalis) ainsi que les lavandins, des hybrides naturels de lavande vraie et lavande aspic. La lavande augustifolia est celle qui est généralement cultivée et le plus souvent utilisée. Les cultures de lavande et lavandin sont en majorité destinées à la distillation et servent parfois à composer des bouquets., la lavande était déjà utilisée par les Romains pour conserver le linge et parfumer les bains.En Provence, la lavande fut utilisée dès le Moyen Âge, pour la composition de parfums et celle des médicaments, mais c'est à partir du XIXe siècle que la culture se développe.

 

Olivier
Olea europaea

Cet arbre à feuilles persistantes est physiologiquement exceptionnel. Il possède une longévité multiséculaire car même si le tronc est détruit, des rejets reconstituent spontanément l’arbre. Il jouit d’une remarquable puissance de végétation, toute orientée vers la lumière. Permet une taille qui, supprimant des feuilles en pleine activité, lui apporte des modifications plus ou moins profondes dans son métabolisme, Il exige la vernalisation (est à dire que c’est le seul arbre pour qui le froid de l’automne et du début de l’hiver lui soit indispensable pour sa floraison, qui se produira vers la fin de l’hiver ou du printemps ….suivant les variétés et les régions . Merveilleusement adapté aux climats qu’il anime, l’olivier par sa présence, son caractère vigoureux et bien marqué, donne à la nature un décor inoubliable.

Arbre vigoureux qui peut atteindre, non taillé 10 à 15 m. Généralement il ne dépasse pas 3 à 4 m de haut, branches tortueuses aux nombreux rameaux arrondis et à feuilles oblongues et lancéolées. Il fleurit en mai, juin, juillet (suivant la variété) en grappe terminales ou axilliaires, donnant des fruits pendants, gros à formes variées, mais peu nombreux.

 

 

Un pin d'Alep au collège
Pinus halepensis
 
 
 

 THYM
Thymus

Thymus est un genre de plantes (couramment appelées thym ou serpolet) de la famille des Lamiacées. Ce genre comporte plus de 300 espèces. Ce sont des plantes rampantes ou en coussinet portant de petites fleurs rose pâle ou blanches. Ces plantes sont riches en huiles essentielles et à ce titre font partie des plantes aromatiques. La principale huile essentielle de Thymus vulgaris est un terpénoïde qui lui doit son nom, le thymol, une substance bactéricide. Dans le sud de la France, le thym est aussi fréquemment appelé farigoule (de son nom occitan : farigola).

 

 ROMARIN
Rosmarinus officinalis
 
 Le romarin, Rosmarinus officinalis, est un arbrisseau de la famille des Lamiacées (ou labiées), poussant à l'état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans les garrigues arides et rocailleuses, sur terrains calcaires. Il se cultive dans les jardins. Il possède de nombreuses vertus phytothérapeutiques, mais c'est aussi une herbe condimentaire et une plante mellifère (le miel de romarin est très réputé), ainsi qu'un produit fréquemment utilisé en parfumerie. Rosmarinus signifie en latin rosée de mer.
 
 
 

Viorne - tin

Viburnum Tinus L.(Caprifoliacées) )

Arbrisseau de 2,5 m  très rameux et touffu , reconnaissable à ses feuilles luisantes, grandes et foncées, rappelant un peu celles du laurier, mais sans aucune propriété aromatique. Appartient à l'association du Chêne vert et existe fréquemment dans la garrigue ou le maquis. Fleurs : Février à Juin, blanc rosé en corymbe serrés; Fruits en  Eté, Baies bleu - noir à relief métallique ; non comestibles, très purgatifs .

 

Cette liste est bien sûr à compléter…….

.

 

 

 

 

 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement